Inscriptions saison 2024/2025

Bonjour à tous !

La saison touche à sa fin et il est temps de préparer la suivante. Les réinscriptions pour nos adhérents ouvriront le 1er juillet, jusqu’au 31 juillet.

Suite à une augmentation de la part fédérale, le prix des licences pour la saison prochaine sera de 100 euros pour :

  • Les enfants avec un créneau de 1h30 par semaine le mardi soir avec Théophane (notre nouvel entraîneur !), avec toujours le créneau minibads/poussins/benjamins de 17h30 à 19h et le créneau minimes/cadets de 19h à 20h30
  • Les adultes sans le créneau d’entraînement

La licence coûtera 150 euros pour les adultes s’inscrivant au créneau d’entraînement de 2h avec Théophane le mardi de 20h30 à 22h30 (places limitées).

Les réinscriptions se feront par Myffbad comme la saison dernière. Si vous ne connaissez pas le site, jetez un oeil sur les tutoriels ci-dessous ! (attention la démarche est différente pour les nouvelles inscriptions et les réinscriptions).

Tutoriel nouvelle inscription :

Tutoriel réinscription :

L’épopée sorbérane se poursuivra en R2 la saison prochaine ! L’équipe 1 remporte les barrages de montée.

Après une remontée du classement de R3, un finish sur le fil pour arracher la 2ème place, et un 1er tour de barrages samedi après-midi Passy compliqué (remporté suite au forfait de nos adversaires Passy Mont-Blanc), notre équipe 1 était propulsée dans la rencontre décisive pour la montée en R2 face à Meylan 3 dimanche matin. En ce dimanche 5 mai 2024, un an tout pile après les barrages de montée en R3, So’Bad se présentait à nouveau face à son destin pour gravir un échelon supplémentaire dans le badminton auvergne-rhône-alpin. Après un réveil BEAUCOUP TROP tôtif, tous les membres de notre super-team étaient au départ à 6h45 du parking du gymnase, sauf notre résidente lyonnaise que nous récupérions au passage. Mais passons tout d’abord à la présentation de cette équipe, encore une fois inédite et composée de 9 éléments, tous nécessaires au bon déroulement du plan minutieusement préparé par votre dévoué capitaine pour cette journée.

Raph, on ne le présente plus (mais on va le faire quand même), patriarche de cette équipe au club depuis 2007, originaire d’alsace et ancien joueur du volant des 3 frontières, redoutable expert de mixte et de simple, endurant, précis, agressif et calculateur, respecté depuis bien des années dans la Loire et au-delà.

Anaïs, surnommée « Poonette » pour ses connaissances intarissables sur le monde du badminton (référence au site Poona, équivalent de MyFFBad aujourd’hui), gros coup du mercato 2010 en provenance du Boucain Badminton Club, joueuse complète et fine stratège, ancienne N3 sur son tableau fétiche, le double, du temps de sa paire légendaire avec la souris.

Didi, dit « le barbifique », sa force de frappe est proportionnelle à la longueur de sa barbe soyeuse, sa grâce n’a d’égal que sa pudeur, après un début de carrière prometteur en jeune, il a débarqué à Sorbiers il y a 7 ans et a tout de suite intégré les valeurs du club (ou peut-être qu’il les avait déjà intégrées bien avant d’arriver) : la bière et la rigolade. Toujours de bonne humeur, joueur d’équipe (il n’aime pas jouer seul, ou peut-être que c’est le terrain qui est trop grand), un élément important dans tout collectif pour effacer la pression des rencontres décisives.

Blandine, « la sardine », contraction des noms de la paire de jeunes sorbéranes prometteuses Sarah et Blandine, résident en région lyonnaise mais toujours disponible pour venir donner un coup de main en interclub, au club depuis 2007 malgré une période parisienne, sa moyenne de mixte a été multipliée par 30 cette saison ! Son service toujours fiable, son explosivité, sa positivité et sa motivation sans faille font d’elle une redoutable joueuse de mixte qui sait faire briller ses partenaires.

Clément, capitaine et modeste rédacteur de ces quelques paragraphes, également arrivé en 2007 (décidément, c’était un très bon cru), ayant une connaissance précise des forces de chaque compétiteur du club dans lequel il a grandit, et n’hésitant pas à aller chercher des joueuses et joueurs improbables pour parfaire ses compositions, avec un taux de réussite anormalement élevé. Joueur mou capable de casser le jeu (et les jambes de ses adversaires) à tout moment, et ayant une confiance inébranlable en ses coéquipiers pour conclure les points qu’il n’arrive jamais à finir.

Léna, jeune joueuse prometteuse formée au club depuis 2015, elle progresse rapidement vers un très bon niveau sur tous les tableaux. N’hésitant pas à assumer des simples pour l’équipe malgré son asthme récurrent, elle est plus à l’aise en double, et de plus en plus efficace en mixte, une joueuse complète comme on en voit rarement, ce qui est une arme précieuse dans une équipe d’interclub, et offre de nombreuses possibilités de compositions. Sa réflexion et sa large(ron) palette de coups lui permettent de mettre en difficulté n’importe quel adversaire.

Clémence, jeune formée au club depuis 2013, s’affirme depuis l’année dernière comme notre spécialiste du simple dame. Infatigable, toujours décisive en fin de set (on la soupçonne même parfois d’arriver exprès à 20 égal avant d’achever son adversaire), elle est sur le terrain comme un poisson dans l’eau, distribuant les coups précis en courant sans relâche, on raconte même que, si on regarde bien, on peut la voir nager.

Robin, jeune formé au club depuis 2014, dont le niveau a explosé cette saison, s’affirme comme étant un très bon joueur de simple qui manquait cruellement dans un club de joueurs de double. Un joueur accroc au bad (que ce soit jouer, regarder, parler…), capable de jouer sur tous les tableaux, mais toujours de la même manière : « si en tapant ça marche pas, tape plus fort ». Capable de se tordre dans tous les sens et de se plier en 4 juste pour faire un smash sans garder de séquelles apparentes, il est le joueur qu’il vous faut si accélérer le jeu est la stratégie à adopter (et ce dès le service).

Enfin, la surprise de la journée, Candice, 16 ans, jeune formée au club depuis 2017 et n’ayant jamais disputé une rencontre de régionale, mais sur une courbe de progression exponentielle depuis quelques mois, ses qualités de joueuses de simple et la diversification de son jeu n’ont pas échappées au regard de ses camarades, et elle aura la lourde tâche de surmonter la pression d’une première rencontre décisive dans la cours des grands (et de garder une ribambelle d’enfants qui passeront la journée à lui courir après).

Ces joyeux lurons étaient prêts à débuter la rencontre décisive pour la montée en R2 quand, juste avant le coup d’envoi, une voiture familière se garait sur le parking du gymnase. Philou, supporter extraordinaire, Djo et Alexandra ont fait un long chemin pour venir voir et encourager leurs favoris, une aide précieuse dans ces terres inconnues.
La compo est dévoilée, et, sans surprise, les rose et noir ne sont favoris sur aucun match, puisque l’équipe alignée par Meylan 3 a plus de points sur chaque confrontation. En regardant la feuille, une personne peu avisée miserait sur un 8-0 pour les isérois, mais ici nous savons tous qu’à So’Bad, les points ne veulent pas dire grand chose.

La rencontre débute par le simple homme 1 de Robin et le double dame d’Anaïs et Léna, et les deux matchs vont suivre une trajectoire très similaire. Le 1er set est remporté, les adversaires commencent à prendre la mesure du challenge qui les attend malgré la différence de classement, ils répondent dans un deuxième set serré, puis tout se joue dans le 3ème set décisif. Léna et Anaïs débattent de la stratégie à adopter à chaque pause, avec une vision du jeu quelque peu différente, mais réussissent à s’entendre sur un point : en remporter plus que leurs adversaires. Elles sont accrochées jusqu’au bout mais parviennent à conclure 21-19 au 3ème.
Robin, après 20 tests de volants, et avec les sages conseils de Raph au coaching, varie mieux son jeu face à un rameur doté d’une défense quasiment impassable (tout est dans le « quasiment »), il est à l’aise dans les échanges, prend une légère avance et la conservera jusqu’à la fin, 2-0. Une entame de match inespérée puisque Lénanaïs réussi la perf’ de la saison avec moins de 500 points de classement contre 1700. Les deux matchs ont duré plus de 50 minutes chacun, et on est pas au bout de nos efforts.

Le double homme de Didi et Clément est lancé peu avant le simple dame 2 de Candice. Contre des adversaires affutés, notre double commet quelques fautes en trop et lâche le 1er set, avant de se reprendre, de gagner en précision et de remporter le 2ème pendant que Candice entre très bien dans son match en infligeant un 21-8 à son adversaire. Le second set sera plus accroché mais conclu de fort belle manière 22-20 par la coissou de la bande, faisant preuve d’un bon niveau de jeu et d’un mental à toute épreuve, et qui porte le score à 3-0.
Pendant ce temps, le double homme s’éternise, nous sommes devant, puis derrière, les choses se compliquent, et les meylanais mènent 20-16 lorsqu’enfin l’hémorragie est stoppée. Didi prend le service, et effectue une très belle série pour remonter, effacer 4 volants de match et renverser la vapeur pour mener 21-20. Le point s’éternise, un rally long et décisif, tendu, le stress se fait ressentir, Clément plonge pour sauver un amorti croisé, l’adversaire smash, Didi l’annonce faute, les adversaires la voient bonne, petit moment de flottement… le point sera finalement remis, puis remporté par nos sorbérans pour porter le score à 4-0 après 57mn de jeu et un combat acharné. Plus qu’une victoire et la montée en R2 sera validée.

Clémence s’élance alors pour le simple dame 1, face à une joueuse de simple expérimentée avec 600 points contre les 44 de notre jeune espoir, mais la différence ne se fait pas ressentir. Les points sont longs et accrochés, mais la précision et l’expérience de la spécialiste meylanaise du simple qui fini par remporter le match malgré une belle opposition et un bon match de Clémence.

Après une petite pause pour Clément qui sortait du double homme, le mixte 1 peut être lancé, et Blandine entre en piste. Sur le terrain d’à côté, Raph entame le simple homme 2 dans le match qui parait le plus équilibré de la matinée. Deux tentatives pour achever la rencontre et s’éviter un stress et une tension intenses jusqu’à la fin (et un éventuel mixte en or qu’il serait préférable d’éviter pour ménager nos petits cœurs). Le 1er set est remporté par Raph, qui, malgré une incertitude créée par un mal de tête la veille, réalise un très bon match contre un adversaire apparemment mentalement affecté par sa défaite en double, qui cassera une caisse et une raquette avant d’être sanctionné d’un carton jaune. Mais Raph est imperturbable, propre, précis, il mène le match à la baguette et remporte le 1er set largement.
A côté, le mixte est plus serré, les points sont accrochés mais les rose et noir se détachent, se font peur mais finissent par remporter le 1er set 21-19, non sans mal. Raph enchaîne, son adversaire n’a plus aucune solution, les points défilent et dans une maîtrise absolue, il portera le coup fatal et, comme un symbole, nous amènera le cinquième point synonyme de montée en R2. Nos supporters exultent, tout le monde se congratule. C’est fait, mais la rencontre n’est pas terminée, Blandine et Clément restent concentrés et, dans un set qui pourrait basculer des deux côtés, se retrouvent à 19 égal avec Blandine qui a le service face au garçon adverse… Dans cette situation, une personne normale tremblerait, montrerait au moins quelques signes d’hésitation ou de stress, mais Blandine ne s’embarrasse pas de ces choses là. Derrière elle, son partenaire, habitué de ce genre de situations, sait que la pression n’est pas de son côté, mais bien du côté du retour de service, et, bingo, c’est un service parfait qui force un rush dans le filet. Notre mixte 1 conclut sur le point suivant, 21-19, encore, et remporte un match dans lequel ils étaient loin d’être favoris. 6-1.
La rencontre est jouée mais il reste le mixte 2, Didi et Léna face à une paire atypique : le garçon a 1200 points et la fille 17. Le match est tout aussi atypique, les joueurs sont déconcentrés devant le manque d’enjeu, notre paire remporte le 1er set 23-21 avant de s’incliner en 3 sets dans une espèce de gloubi-boulga de badminton, 6-2.

Il est 13h40 au moment de la fin de la rencontre, la prochaine est prévue à 14h, on a un petit peu dépassé, mais qu’importe, on a parcouru le chemin, on a tenu la distance (comme chantait Kyo sur le chemin du retour), So’Bad est victorieux.

Après deux montées successives, So’Bad accède en R2 avec une équipe qui aura été différente à chaque journée d’interclub au cours de la saison, entre les absences, les blessures, les jeunes intégrés à l’équipe, les compos à 9, le scénario est fou, et l’année prochaine s’annonce palpitante… mais d’abord, place au repas !

Après un repas tardif et bien mérité, même pas le temps de sortir un des nombreux jeux d’Anaïs qu’il faut déjà retourner jouer pour la rencontre de placement (sans réel enjeu) de l’après-midi. Et qui dit « sans enjeu » dit composition expérimentale. En fait, le capitaine avait prévenu, si la qualification était assurée le matin, il laisserait la feuille de composition en pâture à ses joueurs et ils se débrouilleraient avec. Après moult débats et discussions, en essayant d’arranger le plus de monde possible, la compo est validée, et la rencontre s’annonce rude. Encore une fois, si on regarde les points, les 8 matchs sont censés être remportés par nos adversaires de l’Isle d’Abeau, qui ont quant à eux aligné la même composition que le matin (pas très fun tout ça).

Nous débutons par les deux mixtes, en mixte 2, Clémence et Robin se battent, accrochent leurs adversaires et s’offrent même des volants de set avant de s’incliner 20-22 20-22 après un très joli match. En mixte 1, Blandine et Raph luttent, se battent sur tous les points mais perdent un 1er set très disputé 19-21, puis s’inclinent dans le 2ème, 0-2.

Place aux simple dame 2 de Candice et au simple homme 1 de Clément, les deux matchs se ressemblent, des opportunités mais un jeu plus précis et plus maîtrisé en face, malgré des bons points et un combat acharné, le score est de 0 à 4.

En simple dame 1, Clémence se bat encore une fois contre une adversaire redoutable avec beaucoup de points, et parvient à la faire douter et à s’en rapprocher mais finira par s’incliner malgré une belle performance, tandis qu’en double dame, Anaïs et Blandine affrontent une paire très forte à plusieurs milliers de points, se battent, mais manquent de solutions et finiront par perdre logiquement. 0-6, ça commence à sentir mauvais.

Nos espoirs sont portés sur le simple homme 2 de Raph et le double homme de Didi et Robin pour éviter la Fanny, Raph se bat, fait jeu égal avec son adversaire, nous offre un match palpitant et très serré mais perd finalement 19-21 19-21 au bout du suspens après une belle performance. Le double homme quant à lui vient de sauver l’honneur (un peu) en nous faisant remporter notre 1er set de la rencontre ! Face à une paire N3-N3, nos petits R5-R6 dominent leur sujet et mènent la danse, cette paire homogène composée d’un bourrin et d’un encore plus bourrin (on ne sait pas encore lequel est lequel) fonctionne bien et s’imposera logiquement en deux sets, l’honneur est sauf, 1-7.

Il est désormais temps de plier bagage, de récupérer les quelques restes du midi et de rentrer à la maison après cette journée historique. En effet, aujourd’hui, 6 des 9 joueurs ont signé la meilleure performance de leur vie sur au moins un tableau. Candice en simple, Léna et Anaïs en double, Blandine et Clément en mixte, Robin en simple, Clément puis Robin en double. Peu de gens, même après une soirée de la ronde bien arrosée, auraient osé miser sur une montée de So’Bad en R3 la saison dernière, et il aurait fallu être complètement fou pour parier à l’époque que notre équipe 1 évoluerait en R2 en 2024-2025.

C’est en grande partie grâce au développement de jeunes talents, à la formation de nos entraîneurs bénévoles depuis toutes ces années qui ont permit à ces talents d’éclore (Candice, Robin, Clémence, Léna, Clément et Blandine sont des purs produits de la formation sorbérane). Grâce également aux parents qui voient leurs enfants s’épanouir et les supportent dans leur passion, les encouragent à se dépenser, à jouer, à s’amuser et à progresser avec leurs amis en les emmenant à l’entraînement et sur des tournois. À une bonne ambiance permanente, à nos fidèles supporters et aux compétiteurs adultes qui se poussent entre eux à progresser et qui motivent les jeunes à essayer de les battre un jour, So’Bad réussit contre toute attente à retrouver la R2 seulement 3 ans après avoir dû abandonner son équipe de R1 par manque de joueurs.

Le Captain’Buze, mon prédécesseur, avait à l’époque déclaré :
« Soyons conscients de ce que nous sommes : Nous n’avons jamais rien fait pour monter : Ni recrutement, ni pub… etc Notre petite « réussite » s’était présentée à nous un peu par hasard, et si ce même hasard doit nous faire descendre, alors il faut l’accepter. Un nouveau cycle arrivera dans quelques temps, peut être, et alors le raisonnement sera tout autre. En attendant, nous sommes au creux de la vague, a nous d’attendre de pouvoir la surfer a nouveau. Ce n’est en rien un abus de faiblesse, c’est juste une mauvaise passe. Quand on ne peut pas, alors on ne peut pas. Ainsi soit il.
Alors jojo, bien sûr que c’est une déception. Pour tout le monde dans ce groupe !!! Ne pense pas que tout le monde s’en fou. C’est faux ! Mais remets les choses a leurs places : ça fait déjà 3, presque 4 ans que cette équipe est SYSTÉMATIQUEMENT incomplète !!! Je le sais plus que quiconque ici !!! Notre vivier est insuffisant. Il faut juste en tirer des conclusions.
Rendons nous à l’évidence, nous ne sommes plus un club de niveau régional. Et fort à parier que nous ne jouerons pas non plus les premières places en D1 l’année prochaine la roue tourne, nous remonterons un jour, pas en 2022, peut être en 2023… Wait and see ».

Une belle déclaration, qui me trotte dans un coin de la tête depuis que je suis retombé par hasard dessus il y a de cela quelques mois, prophétique, puisqu’après une saison compliquée en 2022, nous remontâmes en 2023, mais même dans ses rêves les plus fous, il n’aurait pas osé prédire la montée en R2 en 2024.

Nous n’avons effectivement pas recruté, nous n’avons pas non plus eu de la chance ou un hasard quelconque. C’est grâce à vous tous, adhérents de So’Bad, qui permettent de près ou de loin à ce club d’exister que nous en sommes arrivé là. Et oui, ne vous fourvoyez pas, ce n’est pas uniquement grâce à ceux qui remportent les matchs.
C’est aussi grâce à tous les entraîneurs qui ont formé des jeunes depuis toutes ces années, pour que certains performent désormais à un très bon niveau, à tous les CA successifs qui ont maintenu le club dans un état stable et prospère, à tous les bénévoles qui organisent, aident à installer, à tenir la buvette ou la table de marque lors de nos évènements, à tous les compétiteurs qui viennent jouer à l’entraînement et font progresser les autres de part leur motivation, et qui rendent ce club si spécial.
Grâce à toi, lectrice, lecteur, car si tu as prit le temps de lire ces mots, c’est que tu es suffisamment impliqué dans la vie du club, et que, même si tu penses que ce n’est pas grand chose, ne serait-ce que de monter un terrain, tendre un filet ou balayer le gymnase, ça fait une différence. Sans ces simples gestes du quotidien, il n’y aurait pas cette ambiance propice à l’épanouissement et à la progression. Ça crée de belles histoires comme celle qu’on est en train de vivre, ça crée des passions, des amitiés, des apéros, des bandes, des bois, des rires, des couples, même des enfants…
Car seul, nous ne sommes pas grand chose, certes, mais tous ensemble… nous sommes So’Bad !

Et oui, j’ai versé une petite larme assis sur ma chaise de coach quand j’ai réalisé ce qu’on venait d’accomplir, après 18 saisons passées au club, de rendre un peu de bonheur à tout ceux qui m’ont tant donné, ça fait quelque chose…
Je suis fier de faire partie de ce club, ce ne sera pas le plus grand, le plus fort et peut-être pas le plus beau, mais c’est le nôtre, et je l’aime comme il est !
Sur ce, c’est la fin de cette saison d’interclubs et donc d’articles, merci d’être arrivé jusque là, et, pour votre (mon) plus grand plaisir, la saison prochaine il y aura 7 dimanches de R2, ça va en faire des paragraphes à rédiger !

La dernière journée à domicile nous qualifie aux barrages de montée en R2 !

Après un petit déjeuner copieux, tous les acteurs de cette journée décisive pour le classement de la poule B de R3 se regroupaient dans la salle omnisport de Sorbiers pour la traditionnelle photo de groupe. Rappelons d’abord les enjeux : So’Bad, 3ème avec 29 points, devait absolument remporter ses deux rencontres de la journée pour espérer accrocher la 2ème place de la poule qualificative aux barrages de montée en R2. Il fallait également espérer un faux pas d’un des deux leaders Firminy (34 points) et Charbonnières (35 points). Ce qui tombait bien puisque les deux équipes devaient s’affronter l’après-midi, il y aurait forcément un perdant (ou un nul) que nous pourrions éventuellement rattraper. Ce qui tombait également bien, c’est le fait que notre rencontre du matin était contre les 1ers Charbonnières, nous avions donc presque notre destin entre nos mains en débutant cette journée, sauf scénario rocambolesque, puisque qu’au lieu d’espérer une défaite, nous n’avions qu’à leur infliger. Firminy de son côté jouait contre Aulnat, dans une rencontre que nous allions suivre avec attention.

Nous avions pour l’occasion convoqué la dream team : pas moins de 9 titulaires, chacun ayant l’occasion de s’illustrer dans un ou deux match(s) décisifs, puisque tous les points comptaient dans cette 1ère rencontre face à un concurrent direct. La compo était prête : Léna, Clémence, Robin et Raph en simple, Léna – Anaïs et Didi – Clément en double, Blandine – Clément et Laura – Didi en mixte. Nous avions en plus bon nombre de supporters, Alexandra, Tom et Candice à la table de marque, 3 générations de présidents et toute une floppée de supporters déchainés. Mais même avec cette composition digne des Avengers, il serait difficile d’aller chercher le leader Charbonnières promis à une montée en R2.

La rencontre débutait par les deux doubles, Lénanaïs ouvraient le score sans trembler dans un match sans appel en 2 sets, pendant que Clem et Didi perdaient le 1er set (ce dernier étant occupé à distribuer une quantité de bois avoisinant celle de la forêt amazonienne), avant de se reprendre pour gagner le 2ème, puis de finalement perdre 21-19 dans un 3ème set de haute voltige contre une paire très solide, 1 partout.
Place aux simples 2 : Raph maîtrise son match et le remporte en 2 sets sans trembler, tandis que Clémence va jusqu’à son habituel 3ème set avant de conclure un simple compliqué, 3-1 !
Le mixte 1 et le simple homme 1 seront déjà décisifs, mais sur le papier, c’est loin d’être fait avec deux matchs assez équilibrés. Le scénario sera similaire : après un 1er set serré (Blandine et Clément effaceront même 2 volants de set adverses), le second set est maîtrisé et remporté avec une petite marge malgré une belle opposition dans les deux matchs, 5-1, la victoire est assurée, mais il faut veiller à ne pas laisser un bonus défensif à notre concurrent direct, cela pourrait nous être fatal au classement final.
Laura et Didi s’élancent donc pour tenter de nous apporter notre 6ème points, mais butent face à un mixte 2 solide et perdent en 2 sets très accrochés. De son côté, Léna s’appliquait à viser tous les coins du terrain (surtout long sur le revers) et s’imposait dans un simple maîtrisé en 2 sets, 6-2, le contrat est rempli !

Pendant ce temps, Aulnat remportait sa rencontre face à Firminy 5 à 3, le classement pendant la pause de midi était donc de 36 points pour Charbonnières et Firminy, leaders ex-aequo, et 34 points pour So’Bad. Nous avions donc notre destin entre nos mains, sauf en cas de nul entre Firminy et Charbonnières. En cas de victoire face à Villeurbanne, nous étions presque assurés d’une 2ème place qui paraissait si lointaine il y a quelques semaines. Mais c’était loin d’être gagné, dans une poule avec un niveau si homogène, aucune rencontre n’est jouée d’avance. Après le succès de la matinée, la compo était reconduite, avec une promesse de rédemption de Didi, ayant perdu ses 2 matchs face à Charbonnières, la confiance de son capitaine n’étant en aucun cas entachée.

Nous partions favoris sur 4 matchs, et avions moins de points que nos adversaires sur les 4 autres, mais tous les matchs pouvaient basculer dans les deux sens et la rencontre s’annonçait serrée et pleine de suspens. Comme le matin, notre double dame star Lénanaïs ouvrait le bal avec une victoire sèche et maîtrisée en 2 sets. Juste à côté, Laura et Didi, ayant soif de revanche depuis leur défaite matinale, remportaient le 1er set sur le fil avant de prendre une bonne avance en début de 2ème set qui s’avérera définitive, victoire en 2 sets face à une paire ayant 2x leurs points, 2-0, une très bonne entame !
Raph s’est battu mais finalement incliné face à un adversaire précis et redoutable, tandis que Blandine et Clément entamaient un match contre une paire mieux classée, mais ils ont déjà prouvés à maintes reprises que ce statut d’outsider ne les dérangeait pas, après un 1er set difficile mais très accroché, ils effacent un, puis deux volants de set avant de s’imposer 23-21. Le 2ème set est toujours aussi serré, mais ils arriveront à conserver une petite avance pour remporter le match 21-19, 3-1.
Les deux simples de Robin et Clémence pouvaient d’ores et déjà être décisifs, avec un match équilibré pour Clémence alors que Robin partait avec 2x moins de points que son adversaire. Clémence s’incline en 2 sets malgré un match serré et un 22-20 dans le 1er, pendant que Robin perd logiquement son… attendez pas du tout c’est lui qui vient de remporter le 1er set largement et est en train de malmener le meilleur joueur de simple de la poule. Le 2ème set est serré, très serré… les points s’enchainent avec peu de déchet, les deux styles de jeu opposés se neutralisent, et après une lutte intense, Robin fini par s’imposer 24-22, 4-2.
Sur le tableau des scores, Charbonnières mène 5-1 face à Firminy, il nous suffit donc de remporter la rencontre pour nous emparer de la 2ème place de la poule. Il ne nous manque qu’un point, et c’est au simple dame 1 de Léna, ainsi qu’au double de Didi et Clément de débuter. De nombreux supporters sorbérans se sont amassés derrière les deux terrains, il y a une vingtaine d’anciens (Vince, Philou, captain Caleyron…), présents et futurs (peut-être ?) joueuses et joueurs de So’Bad qui vont pousser leurs représentants, avec pouet-pouets, tap-tap et une bonne ambiance qui règne depuis le début de la journée. Nos 3 champions ont déjà remporter un match dans cette rencontre, arrivent avec le plein de confiance et devant un public acquis à leur cause, il n’y a plus qu’à taper dans le volant. Léna se bat contre une spécialiste du simple (37 matchs disputés cette saison, contre seulement 6 pour Léna), les points sont disputés, le score est serré, le match est accroché mais Léna fini par s’incliner, 21-18 dans le premier set, puis 21-19 dans le second, une performance plus qu’honorable contre une joueuse redoutable. C’est donc à Didi et au capitaine que revient la lourde charge d’inscrire ce dernier point, dans un double homme apparemment équilibré, le début de rencontre est tendu, la pression se fait ressentir, mais nos sorbérans, revanchards après leur déconvenue matinale, accélèrent en deuxième partie de set et le remportent 21-18 après avoir fait l’exact opposé du coaching de la pause. Anaïs et Jé Badard préconisaient que Didi s’installe derrière tandis que Clément devait avancer, mais il semblerait que les adversaires aient remarqué nos spécificités puisqu’ils s’acharnaient à forcer nos joueurs à inverser leurs rôles, malheureusement pour eux sans succès. Dans le deuxième set, ils commencèrent à manquer de solution, Didi se faisait un plaisir d’enchainer les service en interceptant tout au filet, virevoltant et mettant et déroute la paire adverse, tandis que son capitaine se contentait de quelques interceptions et de jouer proprement jusqu’à ce que la frappe puissante du barbifique retentisse, mettant fin aux espoirs Villeurbannais. 21-11, le score est sans appel. Sous les applaudissements du public sorbéran, l’équipe se congratule, et tape dans de nombreuses mains de supporters qui les ont sans cesse encouragés. 5-3, la rencontre est gagnée, la 2ème place est sécurisée, nous irons aux barrages de montée en R2 les 4 et 5 mai (le lieu reste à déterminer).

Au classement final, Charbonnières conserve finalement sa place de leader en battant Firminy, et So’Bad récupère la place de dauphin, dans une poule homogène après une année pleine de rencontre palpitantes, de matchs serrés, de points décisifs et d’une motivation sans faille.

Merci à tou(te)s les joueuses et joueurs qui ont participé à cette saison : Valentine, Blond, Jessica, Laura, Anaïs, Clémence, Blandine, Léna, Raph, Didi et Robin, à tous nos supporters (Philou, Alexandra pour ne citer que les plus fervents et tous ceux qui sont venus nous encourager à Firminy et Sorbiers), mais ce n’est pas encore fini !
Nous jouerons les barrages de montée en R2 avec la ferme intention de les remporter, mais cette saison est pour moi déjà une réussite, par la bonne ambiance permanente, la convivialité et la progression des joueurs tout au long de la saison.
En bref, IL EST CONTENT LE CAPTAIN !!!

De grosses performances pour jouer la montée à domicile le 24 mars !

Avec seulement 2 points d’avance sur la 5ème place (occupée par Aulnat, nos adversaires de l’après-midi), et une rencontre compliquée le matin contre le leader Firminy avec son équipe au complet, cette journée apparaissait comme un tournant dans la saison de R3 de notre équipe 1. Une bonne journée pouvait nous permettre de jouer la montée à domicile le 24 mars, tandis qu’une mauvaise journée nous forcerait à devoir nous battre pour éviter de jouer des barrages de descente.

Notre équipe se composait de 7 titulaires de R3 en l’absence de Didi et Anaïs : Blandine, Léna, Clémence, Raphaël, Robin, Clément et Philou (supporter titulaire), ainsi que d’une joueuse inédite participant à sa première journée de régionale. Devant les enjeux colossaux, usant de quelques pouvoirs de nécromancie, nous fîmes appel à une revenante. Une ancienne gloire du club, revenue en pleine forme mais avec quasiment aucun point au classement. Très peu sont les joueurs et joueuses adverses qui se souvenaient d’elle et de ses « BOOM » retentissants. Mais une chose est sûre, ils ne sont pas prêts de les oublier, car Valentine était de retour (même si c’était pas pour longtemps).

La rencontre du matin face à Firminy allait commencer, et la compo était prête. Le mixte 1 du match aller était reconduit, les simple hommes également, mais à part le simple 1 opposant Raph à Mathys, tous les matchs étaient différents de ceux du match aller lors de la journée précédente. Beaucoup d’incertitudes donc, mais les doutes étaient rapidement effacés par notre spécialité, le double. Le double homme est remporté sans coup férir par Robin et Clément, tandis que Léna et Valentine, avec une moyenne pourtant 4x inférieure à celle de leurs adversaires, prenaient un point crucial en double dame en 2 sets, 2-0.

Le simple homme 1 de Raph et Mathys tenait ses promesses au 1er set, malheureusement perdu 22-20, mais cette fois-ci, le match fut écourté et apportait leur premier point aux appelous. Valentine revenait sur le terrain pour le simple dame 2, et remportait son match en 2 sets maîtrisés de bout en bout, 3-1.

Clémence s’est vaillamment battue mais fut défaite par une adversaire redoutable, tandis que Robin, dans un match décousu et opposant deux styles de jeu similaires, finissait par s’incliner en 3 sets, 3-3, tout se jouera sur les mixtes.

Le mixte 1 victorieux de la rencontre précédente n’était encore une fois pas favori, mais cette fois-ci, nous arrivions avec la certitude que la victoire était à notre portée. Après un 1er set très serré, et une belle série de services sardinière, nous passâmes de 17-19 à 21-19 pour prendre l’avantage dans le match. Le 2ème set fut plus compliqué, l’adaptation des adversaires était bonne et les solutions venaient à manquer pour nos so’badistes qui s’inclinèrent nettement 14-21. Mais dans un sursaut d’orgueil, nous faisions une très bonne entame de 3ème set, le vent avait tourné, et le set fut expéditif, 21-8. Le mixte 2, équilibré sur le papier, était assez indécis puisque Raph et Léna n’avaient jamais été alignés ensemble. Mais après un très bon match maîtrisé, nous sécurisions une victoire en 2 sets qui portait le score à 5-3. Le leader est tombé, So’Bad s’impose dans un match très important qui leur permet de se donner une bouffée d’air frais au classement. Mais la journée était loin d’être terminée, puisque une défaite face à Aulnat l’après-midi nous ramènerait dans une position dangereuse.

Après une pause repas bien méritée, il était temps de retourner sur le terrain pour affronter l’équipe à domicile, ainsi que ses supporters. Après le succès de la matinée, la compo a été reconduite avec une seule exception, Clémence remplaçait Léna en mixte 2. Blandine, dans sa grande bonté, a accepté de ne jouer que 2 matchs pour permettre à notre double si performant le matin de retenter sa chance face à un autre gros challenge. Les deux premiers matchs étaient déjà cruciaux, le mixte 2 de Raph et Clémence commençait bien avec un 1er set remporté, mais les deux suivants furent plus compliqués, et ils finirent par s’incliner en 3 sets. Je vous ait dit que le double dame était un gros challenge ? Les 200 points d’Elia Prevost ne reflètent pas du tout son niveau de jeu, pour une ancienne R4 de retour de blessure depuis décembre. Le challenge était encore plus grand que le matin, et cela se ressentait sur le terrain, après un 1er set très serré, nous nous inclinions 19-21. Le 2ème set était similaire au précédent, avec la légère (mais très importante) différence que le score était inversé, 21-19. Le 3ème set, avec la fatigue accumulée, était encore plus accroché. Les deux équipes se rendaient coup pour coup, le match était tendu suite à plusieurs litiges sur des volants tombés à quelques millimètres de la ligne, mais après une fin de match très intense, et au-delà des 21 points réglementaires, un dernier smash de Léna (un peu boisé mais un smash quand même) venait conclure ce match d’anthologie, 23-21, 1 partout.

Sur le papier, le double homme de Robin et Clément semblait prenable, mais leurs adversaires ont joué ensemble lors des 7 rencontres de R3 précédentes, et n’ont tout simplement jamais perdu. Mais rien ne pouvait arrêter la force rose ce jour là, après des points très longs, des sauvetages miraculeux, et un très joli match, nous nous imposions en 2 sets secs. Pendant ce temps, Raph assurait son simple 1, maîtrisant le match du début à la fin, pour porter le score à 3-1.

Valentine venait remporter son simple dame 2 dans un match à sens unique, n’encaissant que 14 petits points, tandis que Clémence se battait corps et âmes contre une adversaire très forte, parvenant à la faire douter au 2ème set, mais ce ne fut pas suffisant. 4-2.

Le simple homme 2 de Robin s’annonçait intéressant, et il le fut. Malgré un 1er set accroché mais perdu, Robin se reprenait pour gagner nettement le second. Le 3ème set s’éternisait, les deux joueurs au coude à coude se rendaient coup pour coup, mais nous finissions par nous incliner 18-21 au 3ème set. Le mixte 1, plein de confiance après une belle performance matinale, faisait une entame de match difficile, menés 1-4… avant de récupérer le service jusqu’à 11-4. Après avoir prit la mesure de leurs adversaires, la confrontation fut maîtrisé, la stratégie appliquée et le match remporté nettement 21-14 21-6, pour venir marquer le dernier point synonyme de victoire, 5-3.

Après ces deux belles victoires 5 à 3 arrachées face au 1er et à l’avant-dernier (montrant une fois encore le niveau très homogène de cette poule de R3), So’Bad peut se permettre de regarder vers le haut. Le maintient est assuré, mais il reste une chance d’accrocher une montée en R2. Cependant, notre destin n’est pas tout à fait entre nos mains. Mais, hasard du calendrier, le 1er Charbonnières affrontera le 3ème Sorbiers puis le 2ème Firminy au cours de cette journée finale aux airs de barrage de montée, ce qui laisse des possibilités aux scénarios les plus fous de s’écrire.

Petite aparté pour souligner que la classe de CM1 2007/2008 de Mr Romier (aussi connu sous le nom de Prèz) a remporté les 8 matchs qu’elle a disputé lors de cette journée ! (4-0 pour Valentine et 4-0 pour Clément, à noter également le 3-0 de Léna ainsi que le 2-0 de Blandine !)

Le 24 mars, nous vous attendons nombreux lors de la dernière journée de R3 qui aura lieu dans la salle Omnisport de Sorbiers pour encourager notre équipe fanion dans la quête de la 1ère place synonyme de montée en R2, ou la 2ème place synonyme de qualification en barrages de montée. La rencontre du matin contre Charbonnières oppose les deux équipes les plus en forme du moment, Sorbiers restant du 3 victoires consécutives, et Charbonnières sur 6 matchs sans défaite (5 victoires 1 nul). Elle signe également le retour de Victor et Brigitte Fossé dans leur ancien gymnase, contre leur ancien club, ça promet !!!

Merci à tous pour avoir lu cet article et suivi notre saison, de près comme de loin, et allez So’Bad !

Une 3ème journée d’interclub pour rester dans la course

Ce dimanche avait lieu la 3ème journée d’interclub en régionale 3 pour notre équipe 1. L’équipe se composait des 4 garçons titulaires : Robin, Raphaël, Adrien et Clément, ainsi que de 3 filles : Léna, Blandine et Jessica, sans Clémence ni Anaïs. Nous partîmes tôt dans le minibus municipale avec toute l’équipe et nos deux supporters, Alexandra et Philou, en direction de Charbonnières pour deux rencontres apparemment très différentes : le matin, nous affrontions le 1er et invaincu Firminy, et l’après-midi, le dernier sans aucune victoire Beaumont.
Sur le papier, nous n’étions clairement pas favoris ce matin, avec seulement 2 matchs sur lesquels nous avions plus de points que nos adversaires : le simple homme 2 et le double homme, mais nous comptions bien combler notre déficit de points par notre motivation, et tous les matchs s’annonçaient intéressants.
La rencontre débuta donc avec les deux mixtes, avec une petite surprise capitanale : en mixte 2, Jessica et Didi, et en mixte 1, Blandine et Clément, une paire inédite en interclub mais qui a fait ses preuves à plusieurs reprises en tournoi cette saison. Le mixte 2 fut serré, mais après 3 sets notre paire fini par s’incliner après un match accroché. Pendant ce temps, Blandine et Clément prouvaient que ce qui importe, ce ne sont pas les points que l’on a au classement, mais bien ceux que l’ont marque durant le match, et remportaient le mixte 1 en 2 sets très serrés. 1 partout.
Place aux simples, épreuve redoutée par toute la communauté sorbérane, et dans laquelle nous ne partions encore une fois pas favoris… Les deux simples dame de Léna et Jessica sont perdus en 2 sets, le simple homme 2 bien maîtrisé et remporté par Robin, tandis que Raph prenait encore une fois un malin plaisir à retarder le plus possible l’échéancier. Après un 1er set remporté 21-19, puis un 2ème perdu 22-20, il s’inclinera finalement face à la fougue de la jeunesse, comme toujours en allant au bout de son effort et en nous ayant fait vibrer pendant presque une heure. 2-4, il faudra remporter les doubles pour espérer accrocher un match nul.
Sans surprises, le double dame de Blandine et Léna est perdu, et le double homme de Didi et Clément remporté (en se faisant un peu peur) en deux sets chacun, le score final sera 3 à 5, un bon point de bonus défensif face aux leaders de la poule.

Après un repos bien mérité et un bon repas très (trop) copieux dont nous avons comme d’habitude ramener une bonne moitié chez nous, il était temps d’enchainer avec la seconde rencontre de la journée face à Beaumont.
Avec toujours comme idée de faire jouer un nombre de match égal à tous les joueurs présents, la compo a été remaniée l’après-midi, avec des nouveautés telles que la paire Didi-Raph, un changement des deux garçons en mixte, ou encore ce qui pourrait être le début d’une longue carrière de Blandine en simple.
La rencontre débuta par les deux doubles, un double homme très rapproché en terme de points qui a donné un match serré, mais malheureusement perdu en 3 sets face à une paire évoluant dans une sorte de mixte original mais très efficace. Le double dame est remporté sereinement en 2 sets pour nous amener à 1 partout.
Les deux simple 2 étaient les suivants sur la liste, Blandine remporte son match sans coup férir, et est désormais invaincue en simple (une statistique qui pourrait bien ne plus jamais être modifiée). Sur le terrain d’à côté, Clément luttait dans des sets longs et disputés, jusqu’à ce que son adversaire, prit de crampe, ne finisse par craquer en fin de 3ème set, 3-1.
Nous enchainions alors avec les deux simples 1, Léna s’incline en 2 sets face à une spécialiste de la discipline, tout comme Robin, malgré un beau combat et deux sets très serrés, dont un 26-28 qui aurait pu basculer des deux côtés. 3 partout, tout se jouera sur les deux mixtes.
Raphaël et Jessica remportent leur mixte 1 de manière maîtrisée en 2 sets, laissant le mixte 2 décidé du résultat final. Le 1er set est perdu après que Blandine et Robin aient mit un peu trop de temps à rentrer dans leur match, mais ils parviennent à inverser la tendance en remportant le second, puis le 3ème, en montant peu à peu en puissance tout au long du match. 5 à 3, la victoire est notre, des points importants dans une poule au niveau très resserré.

La poule est extrêmement disputée, la preuve, Firminy, leader invaincu, tombera l’après-midi 3 à 5 face à Villeurbanne, ces derniers ayant subit un 0-8 le matin même. Le niveau de toutes les équipes est suffisamment homogène pour que toutes les rencontres soient indécises, et à 2 journées de la fin de la saison, nous pouvons encore terminer 1ers ou derniers. La prochaine journée se jouera à Aulnat le 25 février, avec des rencontres face à Firminy et Aulnat. En fonction des résultats, nous pourrions nous retrouver dans une situation tendue, que ce soit pour la montée ou pour le maintien le dimanche 24 mars lors de la dernière journée qui aura lieu à Omnisport à Sorbiers, avec des rencontres face à Charbonnières (avec un retour de Brigitte et Victor Fosse dans leur ancien gymnase) et Villeurbanne. Bloquez d’ores et déjà la date pour venir encourager nos joueuses et joueurs lors de cette journée fatidique !

Merci à tous pour votre lecture et votre soutien, et n’hésitez pas à nous encourager, que ce soit en venant voir nos matchs ou en suivant les résultats et en nous encourageants sur les réseaux sociaux.
Allez So’Bad !

Début de saison réussi pour l’équipe 1 en Régionale 3

Ce dimanche 8 octobre marquait le grand retour de So’Bad au niveau régional.
Après un réveil matinal et 1h30 de trajet pour se rendre à Beaumont (63), l’équipe au complet (les 8 joueurs et joueuses étant présents), avec un covoiturage avec une partie de l’équipe de Firminy, arrive à 9h dans le gymnase de l’Artière, avec la ferme intention de bien lancer sa saison.
En cette belle journée ensoleillée, la première rencontre face à Villeurbanne débute par un double dame maîtrisé en 2 sets par notre paire habituelle Lénanaïs, et un SH2 très disputé perdu de peu au 3ème set par Robin, 1 partout.
Les deux prochains matchs seront dominés par nos sorbérans, Raph en SH1 (malgré un petit set lâché en cours de route) et Léna en SD2 nous permettent de faire le break, 3-1.
Le Mx1 sera perdu en 2 sets serrés (19 et 18) par barbanaïs, pendant que Clémence remportait comme à son habitude son simple de manière maîtrisée et sans suspens, 22-20 (après avoir été menée 9-19) et 22-20, 4-2.
Un Mx2 inédit marquant le grand retour de la sardine et son association avec Robin nous permettra de sceller une victoire durement acquise en 3 sets, alors que notre double homme habituel DidiClem venait marquer le dernier point pour une victoire finale 6 à 2.

Le temps d’une collation bien garnie pour reprendre des forces, notamment une salade de pates pour 15 que nous auront à peine entammé malgré un bon appétit, et un évènement choquant (devant cette révélation très surprenant, nous recommandons aux âmes sensible, aux personnes âgées ainsi qu’aux enfants de passer directement au prochain paragraphe) : Didi, responsable des boissons, n’a pas amené de bière !!! Il a quand même réussi à négocier un échange avec Firminy pour ne pas mourir de soif, on a frôlé la catastrophe. Après toutes ces péripéties et une petite sieste barbifique, la seconde rencontre pouvait commencer face à l’équipe qui nous recevait : Beaumont.

L’idée avant de venir était de faire jouer 3 matchs à toutes les personnes présentes, nous avons donc dû recourir à une composition originale, mais nonobstant très compétitive.
La rencontre débute par les deux doubles, le double homme est remporté en 2 sets par Raph et Clément, tandis que le double dame est perdu en 2 sets très accrochés (20-22 18-21) par Clémence et Blandine, 1 partout.
Suivent les deux simple 2, Léna remporte le sien sans coup férir en 2 sets, pendant que Robin rentabilisait au maximum son déplacement avec un marathon de 59 minutes malheureusement perdu 19-21 25-23 21-23, 2 partout.
Clémence remporte son simple en 3 sets (avec étonnament aucun résultat au-delà de 20), et le Mx2 est assuré en 2 sets par Raph et Blandine, 4-2.
Plus qu’un match à gagner pour remporter la rencontre, et votre dévoué capitaine rentre sur le terrain bien déterminer à mettre un terme à tout suspens… et échoue lamentablement en perdant le simple homme 1 en 2 sets. Tout reposait donc sur notre Mx1 revanchard, les barbanaïs ! Le premier set est tendu et aurait pu basculer à tout moment, mais nous le remportons finalement 24-22, avant de conclure la rencontre 21-19 au 2ème set.
À noté que parmi nos huit joueurs et joueuses, deux ont réussi une journée parfaite : Léna (SD2/DD puis SD2) et Raph (SH1 puis DH/Mx2) ont en effet remporté leurs 3 matchs !
Les rose et noir se hisse donc en tête du classement de la R3 après cette première journée, ex-aequo avec Firminy. C’est d’ailleurs à Firminy le 26 novembre qu’aura lieu la 2ème journée de R3, au cours de laquelle notre équipe affrontera Aulnat puis Charbonnière.

Merci pour votre lecture et votre soutien, et aller So’Bad !
Il est content le capitaine !!